Episode 0 : Martin de la Ferme des sept Liards, installation progressive et démarrage

Avant de partir sillonner les routes de France à la rencontre de ceux et celles qui font vivre les microfermes, nous avons décidé de réaliser un épisode test avec Martin, un jeune maraicher belge qui en est lui aussi à ses débuts. Il nous parle du démarrage de son projet, la Ferme des sept Liards, mais aussi des premières étapes de son installation qui se fait en douceur. Pour Martin, en effet, l’important est de commencer petit et de grandir à son rythme.

Découvrez l’épisode 0 ci-dessous !

Pour télécharger l’épisode en mp3, c’est par ici.

Martin est maraicher en cours d’installation à Faux-les-Tombes dans le namurois. Ancien menuisier, il a repris une formation en 2015 à l’EPI. Il a ensuite continué avec une formation au CRABE. Finalement, il effectue une série de stages : dans les champignon tout d’abord avec Benoît Roche à Gembloux, ensuite avec Bram Taks pour mieux savoir comment travailler la petite surface et enfin dans une ferme très petite mais très intensive, le Grand Potager.

Martin achète son terrain début 2016 et commence avec un petit potager. Son but est de se développer progressivement. L’année suivante il travaille 400m² environs, l’année passée sur 1000 m² et cette année il devrait travailler sur 2000m². Il fait ainsi peu d’investissements (ou de manière progressive) et d’apprivoiser le terrain et le métier.

Son terrain se trouve en zone humide, la gestion de l’eau est pour lui une question cruciale.

Il aimerait vendre à la ferme, il a également la possibilité de rejoindre une coopérative et de vendre dans une chèvrerie à proximité. Pour l’année prochaine, lorsqu’il commencera à commercialiser véritablement sa production, il envisage de nouvelles manières de se faire connaître.

Avant qu’il ne commence à travailler le sol, son terrain était une prairie laissée à l’abandon. La partie où il cultive n’avait plus été fauchée depuis plusieurs années. La première année, il a désherbé à la main, ce qui demande beaucoup de temps et n’est pas très efficace. L’année suivante il a investi dans des bâches qu’il a percées (pour laisser passer l’air et l’eau), celles-ci lui permettent également de réchauffer le sol et de l’avoir prêt plus tôt.

Il laisse généralement son terrain s’enherber mais doit parfois se débattre avec le liseron et pour lutter contre lui, rien de tel que le désherbage à la main.

Côté serres, il a récupéré une serre d’occasion et il autoconstruit sa pépinière. Il envisage également de construire la plupart de ses tunnels lui-même (en bois). Cela lui permets entre autre de faire des bords droits.

Pour le futur, les perspectives ne manquent pas : verger, poules, champignons, ruches, etc.

Pour lui, trois conseils sont à retenir : bâcher pour ouvrir le terrain, penser à l’irrigation et commencer (tout) petit.

Sa variété préférée : la tomate Casady’s Folly (découverte grâce au conservatoire de la tomate)

Retrouvez Martin et la Ferme des sept Liards sur Facebook.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.